Joël Pothier - La Page Maison

A bientôt dans la rue ?...

"Tant qu'il y aura de l'argent, y'en aura pas assez pour tout le monde"
Proverbe du Bas-Montreuil des années 1970

Ne trouvez vous pas que cette vieille iconographie revient au goût du jour ?

Le capital international - qui circule librement quasiment sans taxe - dirige la société humaine, et si ca continue, après avoir valu plus qu'un homme, un billet de banque vivra mieux que celui-ci ! On va bientôt se rendre compte que la marchandise n'a pas besoin de l'humain, à part quelques contremaîtres interchangeables... 

En 1793, ils avaient pourtant eu de bonnes idées pour la société en faisant la déclaration la plus moderne de l'histoire (voir surtout l'article 35 !!!).

En attendant la "Sociale", voici quelques liens et textes rafraichissants rassemblés par un copain. 

Il y a aussi l'admirable discours de Simon Leys à son honoris causa à Louvain.

Voici un lien sur la page de Jussieu en Lutte, que je vous conseille d'aller voir, pour glaner quelques informations si vous êtes dans l'enseignement supérieur (ou ailleurs), informations qui ne vous seront pas données à la télévision. Pour rigoler quand même malgré l'état des universités, lisez ce texte. Voilà aussi un texte qui reflète complètement ma vision de l'Université. 

Donc, à bientôt dans la rue ?...

(La barricade ferme la rue mais ouvre la voie...)

La Vénus de Giorgione était introuvable sur le oueb.Voilà une des raisons qui m'ont poussé à faire comme tout le monde: ouvrir une page oueb, et participer au bordel électronique ambiant.

Je ne vous dirai rien de mes hobbies, car cela ne vous regarde pas. Je lis le monde diplo qui a créé une "association des amis" pour garder son "indépendance rédactionnelle" (terme de la novlangue pour dire liberté d'expression !).

Voilà la démo du MIB

 Une petite balade sympa sur la petite ceinture.

Des nouvelles de Millau 2000, on y était !!!!

Les jolis bonzaï de l'ABI ont disparu, où sont ils ?

Un petit coup de surfaces pour Henri

VeBif: l'association des vieux bioinformaticiens français

Lors de la nuit du premier mai, le peuple évitait les lieux fréquentés par les fées et autres créatures du Petit Peuple parce que le voile entre leur monde et le nôtre est plus fin lors de la nuit de Beltaine.


 
 
 


Cette page est (parfois) maintenue par :

Ces pages sont publiées sous l'entière responsabilité de leur auteur ; les opinions émises n'engagent que lui (et encore...:-)

Dernière mise à jour le :

Pétition contre les brevets logiciels